Maupertuis. La Figure de la Terre

« Mais pourquoi la terre serait-elle parfaitement sphérique ? » La controverse entre newtoniens et cassiniens n’aura plus lieu.

Maupertuis 1

 

MAUPERTUIS (Pierre-Louis Moreau de).

La Figure de la Terre, déterminée par les observations De Messieurs de Maupertuis, Clairaut, Camus, Le Monnier, de l’Académie Royale des Sciences, & de M. l’Abbé Outhier, Correspondant de la même Académie, Accompagnés de M. Celsius, Professeur d’Astronomie à Upsal, Faites par ordre du Roy Au Cercle Polaire. Par M. de Maupertuis.

A Paris, De L’Imprimerie Royale, 1738.

In-8° ; XXIV-(2)-vignette in-texte-184 pp.-1 carte repliée h.-t. [l’Arc du Méridien]-9 pl. repliées h.-t. de figures géométriques in-fine [I-IX].

Plein veau, dos à nerfs joliment orné, fleuron or, filets or, palette or en tête et en pied, pièce de titre en maroquin rouge, filet à froid d’encadrement sur les plats, roulette or sur les coupes, tranches rouges, reliure de l’époque, très bel exemplaire.

 

Bibliographie           

Catalogue of the Grace K. Babson, 94. Catalogue Norman, 1458. Cioranescu, 43855. Daumas, Histoire de la Science, p. 747, Paris, Gallimard, 1957.

Édition originale qui fut traduite dans toutes les langues d’Europe.


« Mais pourquoi la terre serait-elle parfaitement sphérique ? », telle fut la question posée par Maupertuis suite au hypothèses d’Isaac Newton in Principia Mathematica (1687).

La controverse entre newtoniens et cassiniens occupa une grande partie des échanges scientifiques de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe siècle. Par des considérations théoriques, Newton avait trouvé que la terre devait avoir la forme d’un ellipsoïde de révolution (ou sphéroïde) aplati aux pôles, contrairement à Jacques Cassini qui affirmait qu’elle était allongée aux pôles. Maurepas, ministre de la Marine de Louis XV, intéressé par les questions scientifiques et ami de Maupertuis, voulut mettre un terme aux interminables discussions. Afin d’établir la vérité sur des bases scientifiques, il fut décidé d’envoyer des expéditions en Équateur (La Condamine), en Laponie (Maupertuis) et plus tard en Afrique (La Caille en 1751) sous les auspices de l’Académie des sciences de Paris, aux frais du gouvernement français. Cette grande expédition géodésique en Laponie, la première qui dura de 1736 à 1737, dirigée par Maupertuis avait pour but de mesurer le degré du méridien au cercle polaire arctique. Au terme de cette mission, Maupertuis confirma la théorie de Newton. Il en fut de même pour la seconde expédition menée au Pérou à proximité de l’équateur par La Condamine. Enfin, le doute sera définitivement levé en 1756. Cassini avait tort, Maupertuis avait raison.

« … Maupertuis à son retour se fit peindre, enveloppé de fourrures, et aplatissant d’une main le globe terrestre. »  (Maurice Daumas, Histoire de la Science. Des Origines au XXe siècle, p. 738).

 

2 500 €

Pour commander cet ouvrage vous pouvez utiliser notre formulaire
ou nous contacter par téléphone : +33 (0)1 43 29 87 94
ou par e-mail : info@herodotebooks.com
 
If you wish to order this book please use our order form
or contact us at : +33 (0)1 43 29 87 94
or even better please send us an email at : info@herodotebooks.com