Duhaut-Cilly. Voyage autour du monde

Un tour du monde commercial à la voile ; le cinquième circumnavigateur français à avoir publié sa relation de voyage

À peine une douzaine d'exemplaires auraient survécu au temps !

Duhaut cilly 1

CETTE ÉDITION ORIGINALE COMPTE PARMI LES PLUS RARES DE LA LITTÉRATURE DE VOYAGE DU XIXe SIÈCLE

Duhaut cilly 2
Duhaut cilly 4

DUHAUT-CILLY (Aguste Bernard).

Voyage autour du monde, principalement A la Californie et aux Iles Sandwich, pendant les années 1826, 1827, 1828, et 1829 ; par A. Duhaut-Cilly

Paris, Chez Arthus Bertrand, Libraire, Saint-Servan, Chez D. Lemarchand, Libraire, 1834-1835.

[De L’Imprimerie De J. M. Lebien]

2 tomes reliés en 2 volumes in-8° ; I/(7)-409 pp.- 1 f. non chiffré [Errata du Premier Volume]… II/(2)-437 pp.-1 f. non chiffré [Errata du Second Volume]…

Demi-veau veau marron, dos lisse très joliment orné, filets or, palette or en pied, titre or, rarissimes rousseurs, reliure de l’époque, très bel exemplaire de toute fraîcheur.

DE LA PLUS GRANDE RARETÉ DANS CETTE CONDITION

Dimensions : 215 x 130 mm


Bibliographie

ÉDITION ORIGINALE INFINIMENT RARE, illustrée de…


Pour information bibliographique : notre confère John Howell-Books (États-Unis) écrivait dans la notice de son California, Catalogue n° 50, t. I, n° 64, San Francisco, 1979, qu’une douzaine d’exemplaires seulement auraient survécu au temps.


‘ A rare and important work by the captain of a french trading vessel, particularly important for its detailed examination of California during the last phase of its Spanish period ’ (Forbes, Hawaiian National Bibliography, t. II, n° 882).

Cowan, p. 186. Dunmore, Les Explorateurs Français dans le Pacifique, t. II, pp. 249-55. Faivre, L’Expansion Française dans le Pacifique, p. 512. Forbes, Hawaiian National Bibliography, t. II, n° 882, p. 66. Hill, 499. Howes, D 547. Libros Californianos, Or Five Feet Of California Books, p. 25. Hunnwell, p. 36. Joré, p. 90. Le Nail, Explorateurs et Grands Voyageurs Bretons, p. 37. Monaghan, French Travellers in the United States, n° 201, p. 11. Nostrand & Coulter, California Pictorial, pp. 28 et 29. Sabin, 21164. Martin, Catalogue d’ouvrages relatifs aux Îles Hawaii, p. 25. Streeter Sale, n° 2472. Taylor, A Pacific Bibliography, p. 141. The Zamorano, 80, n° 31.

Manque à Chadenat, Taillemite, Borba de Moraes, ainsi qu’à de nombreuses bibliographies sur le sujet.


Malheureux Cook ! infortuné Lapeyrouse, vous n’étiez pas destinés à goûter en paix le fruit de vos glorieux travaux, et la mort vous frappa, comme pour vous dérober à l’admiration du monde. Telles sont, à-peu-près, les pensées que m’ont toujours inspiré les hautes montagnes de l’Océan, et ses grands promontoires. (p. 18).
 

Départ le 10 avril 1826, au matin, du port du Havre. Le « Héros », solide navire de 370 tonneaux, compte à son bord trente-deux hommes d’équipage dont Paul-Émile Botta, futur savant, archéologue et diplômate, embarqué en qualité de médecin. Cette expédition commerciale, placée sous le commandement de Auguste-Bernard Duhaut Cilly (1790-1849), a été financée par la firme bancaire parisienne « Javal Frères », ainsi que par les armateurs Martin et Jacques Laffitte. Navigation jusqu’à l’équateur, traversée de l’océan Atlantique en treize jours, arrivée en mai dans la baie de Rio de Janeiro (description de ville). Passage du cap Horn en juillet, mer houleuse, solidarité des gens de mer (eau, vivres) pour un brick en détresse parti du port d’Anvers, relâche à Valparaiso en août, le 13. Tempête « à l’ancre » le 14 dans la rade de Valparaiso. L’équipage du « Héros » assiste au terrible naufrage d’un navire américain  l’ « Aréthuse », trois hommes sur seize d’équipage survivront à cette tragédie. L’auteur analyse finement la situation politique du Chili, l’incompétence et la corruption du gouvernement. Départ le 29, route vers le Nord-Ouest sous une forte brise. Description des Îles Lobos de Tiera, mouillage dans la rade de la ville de Paita, l’un des principaux ports du Pérou. Les premières pages qui font suite (chapitre IV), offrent un triste aspect du Haut-Pérou. Duhaut Cilly y dénonce l’esclave, la misère et le peuple péruvien spolié par les Espagnols. Navigation dans le golfe de Guayaquilo (Équateur). Mouillage pour ravitaillement (bois à feu, eau) et petit commerce à Santa Elena à l’Est de Medellin (Colombie). Duhaut Cilly engage son équipage à ne pas abuser de la liberté dont ils jouissent à cet égard, à se limiter aux besoins immédiats, parce que il y a de la barbarie à détruire sans utilité les dons de la nature. Séjour à baie de Salengo (Salento au sud de Medellin). Le 29 septembre 1826, passage de l’Équateur. Trente-deux jours de navigation pour arriver à la pointe méridionale de la Californie (Mexique). L’auteur cite l’excellence de l’ouvrage de son prédécesseur, le Français Camille de Roquefeuil (p. 171) …

Duhaut cilly 3