Henri MARCEL. Greuze

Une préface autographe originale signée d’Henri MARCEL à Camille MAUCLAIR, historien d’art, pour l’introduction de l’ouvrage : Jean-Baptiste Greuze par Camille Mauclair…

Marcel 2

Marcel 1

Greuze

 

Henri MARCEL. Greuze

Lien GALLICA : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9691961v/f14.image


Henri MARCEL (1854-1926) administrateur général de la Bibliothèque nationale, auteur et critique littéraire.

 

GREUZE

Henri Marcel, Paris, sans date [1906].

Sont mentionnées entre crochets [ ] des précisions qui ne figurent pas sur le manuscrit.


Une préface autographe originale signée Henri MARCEL à Camille MAUCLAIR*. 3 pages et demi in-extenso en premier jet pour l’introduction de l’ouvrage : Jean-Baptiste Greuze par Camille Mauclair. Introduction de Henri Marcel. Paris, L’Édition d’Art, H. Piazza et Cie, 1906, grand in-4° ; XX-146 pp.-148 pp. [MASSON. Catalogue raisonné de l’œuvre peint et dessiné de Jean-Baptiste Greuze], figures et planches hors texte.

*Nom de plume de Camille Laurent Célestin Faust, poète, romancier, historien d’art et critique littéraire.


Une lettre autographe signée d’Henri MARCEL reliée en tête du volume. 1/3 de page en premier jet (folio recto) sur un bi-folium non chiffré in-8°. Écriture personnelle. Une cursive lisible à l’encre noire sur un papier à en-tête : « Direction de la Bibliothèque Nationale », Paris, lundi, sans date [1906], signature [H. Marcel], une ancienne trace de pli médian sans gravité.

« Voilà, Cher Monsieur, le bout de préface que vous m’avez demandé pour le livre de C. Monclair. Très heureux d’avoir pu vous être agréable et toujours cordialement à vous.

Henri Marcel »


[Suivi de :]

1. Une lettre autographe signée d’Henri MARCEL reliée en tête du volume. 1 page en premier jet (folio recto) sur un bi-folium non chiffré in-12°. Écriture personnelle. Une cursive lisible à l’encre noire sur un papier à en-tête : « 6, rue Meissonier », sans lieu et sans date [Paris 1906], signature [H. Marcel], une ancienne trace de pli médian sans gravité.

« Cher Monsieur

J’ai trouvé ça et là dans mon texte, des adoucissements de formes estompant les images trop directes là où cela se pouvait, mais changer certains mots eût été affaiblir le raisonnement ou altérer les caractères de l’époque et de son art. Je ne l’ai donc toujours pas pu, mais tel qu’il est je ne pense pas que cet avant propos doive choquer outre mesure les susceptibilités britanniques, moins chatouilleuses, depuis quelque temps du moins, qu’on est portés à le croire.

À vous bien cordialement,

Henri Marcel »


[Suivi de :]

2. Une deuxième lettre autographe signée d’Henri MARCEL reliée en tête du volume. 1 page en premier jet (folio recto) sur un bi-folium non chiffré in-8°. Écriture personnelle. Une cursive lisible à l’encre noire sur un papier à en-tête : « Direction de la Bibliothèque Nationale », Paris, jeudi, sans date [1906], signature [H. Marcel], une ancienne trace de pliure sans gravité.

« Mon Cher Ami

Je suis un peu étonné de n’avoir point reçu le Greuze de Monclair. Ce ne peut être qu’un oubli. Mais après tout, je n’y ai point de droit absolu, aussi ne ferais-je que simplement le réclamer. Ne pourriez-vous, à la première occasion, demander incidemment à Masson s’il m’a envoyé le Greuze. J’imagine que cela suffirait.

Affectueusement à vous

Henri Marcel

[P. S. :] Le mieux serait de l’adresser à mon nom et qualité à la Bibliothèque Nationale, car je n’ai plus une place disponible chez moi. Je dis nom et qualité parce qu’il faut éviter que le livre soit pris pour un « dépôt légal » et estampillé comme tel. »


[Suivi de :]

LE MANUSCRIT AUTOGRAPHE

3 pages et demi in-extenso en premier jet (folio recto) sur 4 feuillets non chiffrés in-8°. Ce texte original manuscrit et signé forme la préface du livre de Camille Mauclair. Jean-Baptiste Greuze par Camille Mauclair. Introduction de Henri Marcel. Il y a lieu de noter que le texte du manuscrit original se distingue nettement du texte qui en dérive (imprimé) par de nombreuses variantes. Le manuscrit présente diverses particularités qui ne sont pas toujours reproduites dans la version définitive. Écriture personnelle à petits caractères avec ratures, addenda, soulignures, repentirs, ajouts. Une restauration papier sur deux feuillets (folio verso) sans gravité, ainsi qu’une ancienne trace de pli médian sans gravité.


Extraits

 

[Texte imprimé] : « En dépit de la théorie de Taine, le génie n’est pas invariablement une résultante. […] Le milieu et le moment, d’aucuns échappent à telle ou telle de ces causes, sinon à leur ensemble, et on les dirait tombés du ciel, ou plutôt charriés, comme certaines graines exotiques, par les pluies et les vents, jusqu’au terroir où ils s’enracinent. Notre École de peinture compte au moins deux de ceux-là, avec Watteau et Prudhon, dont l’essentiel du génie se dérobe aux prises du système ; un certain nombre, au contraire, sont éminemment représentatifs du temps et de la société où iols vécurent. […]

 

 

 


L’ensemble est monté sur onglets et relié en 1 volume in-8° carré, demi-chagrin Lavallière, dos à nerfs monogrammé en pied [C. M.], titre or frappé au dos, reliure de l’époque.

UN EXCELLENT ÉTAT GÉNÉRAL DE CONSERVATION DU DOCUMENT.


Format bibliographique : 220 x 175 mm


PROVENANCE : Bibliothèque de Charles MASSON (1858-1931), Conservateur en chef du Musée du Luxembourg de 1925 à 1930 et associé et collaborateur du jeune éditeur d’Art et d’Estampes Henri Jules Piazza (Paris). De mai 1897 à avril 1899, ils éditent la revue mensuelle d’art L’Estampe Moderne où plus de cent lithographies, la plupart originales, seront imprimées.


BIBLIOGRAPHIE

Pour l'imprimé : Paris. BCMN [INHA], Aile de Flore, H 0113. L’ouvrage fut réédité à Paris chez Albin Michel en 1926.


Charles MASSON est co-auteur du « Catalogue raisonné de l’œuvre peint et dessiné de Jean-Baptiste Greuze, suivi de la liste des gravures exécutées d’après ses ouvrages ».