Julien GRACQ en lisant en écrivant

Gracq en lisant 2

 

Gracq en lisant 1

 

Gracq 3

L'ouvrage dans sa chemise-étui

GRACQ (Julien).

En lisant en écrivant

Paris, Librairie José Corti, 1981.

[Presses de Joseph Floch, Maître-Imprimeur à Mayenne]

Petit in-8° ; (2)-302 pp.-(2).


CETTE RELIURE EST D’UNE GRANDE FINESSE D’EXÉCUTION. NOUS SOMMES EN PRÉSENCE D’UN TRAVAIL DE HAUTE TECHNICITÉ QUI NE SE RENCONTRE PLUS DE NOS JOURS.

Plein maroquin janséniste havane clair, dos lisse, titre or, doublures et gardes volantes en veau velours de couleur vert olive encadré d’un listel en veau glacé crème, tranches dorées, couverture et dos éditeur conservé, chemise à dos et à bandes en maroquin havane, étui bordé et encadré de maroquin havane, plat papier bois (MIGUET), reliure de l’époque, facture d’une grande délicatesse, signée « J. P. MIGUET », un très bel exemplaire à l'état neuf.


Vendu


BIBLIOGRAPHIE

ÉDITION ORIGINALE.

Tirage: L’un des deux cents exemplaires (n° 30) tirés sur papier Rhapsodie d’Arjomari, justifiés et numérotés par l’éditeur José Corti, SEUL GRAND PAPIER.


 « En lisant en écrivant (sans virgule) indique que le passage de la lecture (forcément en partie critique) à l’écriture se fait sans angoisse ni crispation, sans sentiment d’aliénation ou de perte d’authenticité. Je pense – et j’ai écrit – que tout livre pousse (en bonne partie) sur d’autres livres. (...) Je ne m'occupe que de mes préférences. La littérature n’est pas ingrate envers qui entretient ce commerce chaleureux avec elle. » (Julien Gracq)


Pour Julien GRACQ sont activité de lecteur et critique engendre une série d’essais sur la littérature: présentations d’auteurs, dont le plus célèbre reste André Breton, quelques aspect de l’écrivain (1948) et réflexion sur l’écrivain et l’écriture au XXe siècle, réunis dans Préférences (1961) et dans En lisant en écrivant (1981).

En lisant en écrivant est un essai important qui nous invite à une meilleure compréhension de la pensée d'auteurs majeurs: Stendhal, Balzac, Flaubert et Proust comme terminus. DE L'ÉRUDITION PURE.