En 1630 apparaît pour la première fois sur une carte de De Laët la Nouvelle-Amsterdam, future New-York

JOHANNES DE LAËT. L’Histoire du Nouveau Monde ou Description des Indes Occidentales

En 1630 apparaît pour la première fois sur une carte de De Laët la Nouvelle-Amsterdam, future New-York.

Laet 1

De laet 1

Édition la plus complète de cet ouvrage capital pour la connaissance des Indes occidentales.


 

De laet 2


LAËT (Joannes De).

L’Histoire du Nouveau Monde ou Description des Indes Occidentales, Contenant dix-huict Livres, Par le Sieur Iean de Laet, d’Anvers ; Enrichi de nouvelles Tables Géographiques & Figures des Animaux, Plantes & Fruicts.

A Leyde, Chez Bonaventure & Abraham Elseviers, imprimeurs ordinaires de l’Université, 1640.

In-folio ; (2)-(12)-632 pp.-(6)-14 cartes doubles h.-t.-64 gravures sur bois in-texte [faune & flore].

Un plein veau brun, dos à nerfs, caissons or, titre or, tranches teintées rouges, ex-libris, reliure de l’époque, UN BEL EXEMPLAIRE À GRANDES MARGES.


Format bibliographique: 370 x 230 mm


22 000 €


BIBLIOGRAPHIE

Asher, 4. Burden, The Mapping of North America, I. A list of printed maps 1511-1670, 215, 229-232. Huth, Library Catalogue, p. 813. Leclerc, Catalogue, 811. J. C. B., t. II, p. 283. Sabin, 38558. Tiele, Nederlandsche Bibliographie, 629, p. 142. Willems, Les Elzevier, 497.


Provenances:

  • Vignette ex-libris: « CENT•INSIG•R•D•ANG•DE•FORESTA•COLONGUE•PRÆP•ECCL•MASSIL• ». Mgr Joseph-Ignace Foresta de Colongue (1654-1736), prélat et évêque du diocèse d'Apt (Provence). Nommé évêque en septembre 1695, contraint à la démission en mai 1723.
  • Vignette ex-libris: « F. LARNAC, A UZES ». François Larnarc (1760-1840), poète et auteur dramatique.
  • Ex-libris manuscrit, encre brune, raturé (patronyme illisible).
  • Ex-libris cachet humide, encre rouge, avec armes, répété sur la page de grand titre et apposé sur le folio verso du dernier feuillet de la table des matières: « F•CI•ROUSSET CARM•AVEN•DOCT•PAR•ETEXPA• »

« Cet ouvrage (…) est rempli d'excellentes recherches, tant par rapport aux établissemens des Européens dans l'Amérique, que pour l'Histoire naturelle, le caractère & les mœurs des Amériquains. L'Auteur a puisé dans les bonnes sources. Il était d'ailleurs habile homme, & fait paraître partout un grand discernement, & une très bonne critique. » (in: Charlevoix, Histoire et Description Générale de la Nouvelle-France, Paris, Nyon Fils, 1744, tome I, p. XLVIII).


Rare first French edition of this work by Jean de Laët about America, the best and most complete editions.

- “ French translation is the best edition, and for studies concerning Brazil the additions (...) make it an indispensable work ” (Borba de Moraes, t. I, p. 451).

- “ This work is full of the most excellent and curious details of the natural history, and the character, manners, and customs of the American aborigines, derived from the reports of the European mission establishments in America ” (Charlevoix in Sabin, 38558).

- “ It is arguably the finest [atlas] published in the seventeenth century ” (Burden, The Mapping of North America).


Édition originale de la traduction française, la plus complète car enrichie de nombreux ajouts inédits, plus particulièrement en ce qui concerne les lexiques indiens.

L'édition originale avait paru en hollandais en 1625 chez Isaac Elzevier. Elle fut suivie en 1630 d'une réédition, toujours en hollandais mais largement augmentée ; édition qui fut traduite en latin en 1633 toujours chez Elzevier, puis en français en 1640. Chaque édition successive était enrichie de cartes mises à jour. Ce livre d’une importance capitale pour la connaissance des Indes occidentales, et qui contient pour la première fois plusieurs éléments de philologie américaine, fut utilisé comme atlas de référence durant toute la seconde moitié du XVIIe siècle. L’une des meilleures sources pour l’histoire des établissements européens en Amérique.


Johannes de Laët

L’auteur, Johannes de Laët (1581-1649), parfois nommé « Jean de Laët d’Anvers », a retravaillé chacune des éditions en y apportant les différents ajouts et corrections à mesure que s’établissent de nouvelles découvertes scientifiques. On a peu de renseignements sur Laët : géographe de formation, ce néerlandais fut directeur de la Compagnie hollandaise des Indes occidentales. Par son travail, il a accès aux dernières connaissances géographiques et naturalistes, ce qui lui permet de réaliser cet ouvrage. Son but principal est alors de faire connaître les ressources du continent afin d’en augmenter le commerce et, le cas échéant, de favoriser l’installation de colonies.

En 1630 apparaît pour la première fois sur une carte de De Laët la Nouvelle-Amsterdam, future New-York.

Nota Bene: Joannes De Laet est également l’auteur d’un ouvrage fort intéressant pour l’histoire et la controverse de l’origine de l’homme américain (judicieuse réfutation de la théorie de Grotius): Notae ad dissertationem Hugonis Grotii de origine gentium Americanorum…[…] Amstelodami, Apud Ludovicum Elzevirium, 1643, in-8°. (Willems, 997).