Nicolas BELLIN. Essai géographique sur les Isles Britanniques

UN SPLENDIDE EXEMPLAIRE RELIÉ EN PLEIN MAROQUIN ROUGE AVEC LA CÉLÈBRE DENTELLE OR DU « LOUVRE » D'ENCADREMENT SUR LES PLATS, AUX ARMES DE ANTOINE DE SARTINE, MINISTRE DE LA MARINE DE LOUIS XVI.

Bellin 7

 

Bellin ecosse 1

 

Belin 2

Belin 4

Belin 3


BELLIN (Jacques-Nicolas).

Essai Géographique sur les Isles Britanniques

A Paris, De L’Imprimerie De Didot, 1757.

In-4° ; titre frontispice gravé très joliment encadré avec un entrelac floral-page de grand titre-2 feuillets non chiffrés [Table des Chapitres-Tables des Cartes, Plans & Vues]-471 pp.-5 cartes repliées hors-texte et de nombreux plans in-texte gravés en taille douce.

L’ouvrage contient également de très jolies vignettes et culs-de-lampes des dessinateurs et graveurs : Pierre-Philippe Choffard, J. de la Cruz, Delacroix, de Palmeus fils (carte) et Haussard.


UN SPLENDIDE EXEMPLAIRE EN MAROQUIN ROUGE, LARGE DENTELLE DU LOUVRE dorée encadrant les plats* [motifs de feuille de chêne à enroulement en entre-deux], fleurons aux angles, armoiries frappées or au centre. Armes d'Antoine de SARTINE (1729-1801), d'or à la bande d'azur chargée de trois sardines d'argent, dos à nerfs richement orné, double filet or sur les coupes, roulette or intérieure, tranches dorées, une somptueuse reliure de l’époque.

UNE CONDITION EXCEPTIONNELLE POUR CET EXEMPLAIRE IMPRIMÉ SUR GRAND PAPIER.

*La dentelle du Louvre était exécutée sous l'Ancien Régime dans les ateliers du palais du Louvre.


Format bibliographique : H_26 cm L_19,5 cm


UN SOMPTUEUX EXEMPLAIRE QUI RÉUNIT TOUTES LES QUALITÉS RARES POUR UN COLLECTIONNEUR EXIGEANT.

C’est le seul ouvrage de Jacques-Nicolas Bellin cité par le bibliographe Henri Cohen (Guide de l’Amateur de Livres à Gravures du XVIIIe siècle, Sixième Édition, col. 129) pour la remarquable beauté des ses illustrations.


Vendu


BIBLIOGRAPHIE

Cohen, Guide de l’Amateur de Livres à Gravures du XVIIIe siècle, Sixième Édition, coll. 129.

Olivier & Hermal & Roton, Manuel de l’Amateur de Reliures Armoriées, planche n° 74: « D’or à la bande d’azur, chargée de trois sardines d’argent. »


Antoine-Raymond-Jean-Galbert-Gabriel de SARTINE, comte d’Alby, conseiller au Châtelet (1752), maire des requêtes (1759), devint lieutenant-général de police* en décembre 1759 en remplacement de Bertin. Ce fut un policier remarquable et très efficace dans sa nouvelle fonction, ainsi qu’un administrateur émérite. Il avait en chage la voirie, le maintien de l’ordre et le renseignement. Fonctionnaire zélé, il organisa le service des pompiers, le service du nettoyage des rues (il fit paver de très nombreuses rues à Paris) et changea leur éclairage. Nommé conseiller d’État en 1763, il quitta la police en 1774 pour devenir secrétaire d’État au ministère de la marine en août 1774, puis ministre de la marine de 1775 à 1780 dans le ministère Turgo. Lettré et bibliophile, il avait rassemblé une très importante collection de livres qu’il faisait revêtir de magnifiques reliures.

*Sartine était un ami de Denis Diderot de longue date lorsqu’il succéda à Berryer, le 1er décembre 1759 dans la charge de lieutenant-général de police. La protection secrète qu’il accorda aux philosophes, libraires (cf. les Mémoires de l’abbé Morellet) et à l’Encylopédie permit d’achever l’impression de cette vaste entreprise éditoriale jamais tentée auparavant sans ennuis pour les libraires et les éditeurs.