Belle du Seigneur : le chef-d'oeuvre absolu…

Albert Cohen : Belle du Seigneur

Un immense roman d'amour

Cohen

« Chef-d’œuvre absolu » (Joseph Kessel) « Quel morceau, quel monstre ! » (François Nourrissier) 

Le chef-d'œuvre de la littérature amoureuse du vingtième siècle

« Notre Grand Prix du roman [1968] a été décerné à M. Albert Cohen ; en hommage, certe, à son talent et à son œuvre dans son ensemble »

 

COHEN (Albert).

Belle du Seigneur

Paris, Édition Gallimard, 1968. 

Fort in-8° [220 x 160 mm] ; 845 pp.

Dos et bords en maroquin bleu-nuit (dos lisse chiffré or en pied), titre or, plats de feuilles collées de papier bois (bois de balsa) teintées en bleu encadrés d’un filet or, tête or, doublures et gardes intérieures en papier bois (bois de balsa, paulownia ou bouleau) teintées en bleu, couverture et dos éditeur conservé (Collection Blanche), étui bordé de maroquin bleu-nuit, reliure signée de l’époque « J. P. Miguet », exemplaire à l’état de neuf.

Bibliographie

Le Grand Prix du roman de l'Académie française (1915-2015), p. 191. Les Nouvelles Littéraires, numéro de septembre 1968.

L'œuvre majeure de Albert Cohen, Grand prix du roman de l'Académie française en 1968, qualifié de « Chef-d’œuvre absolu » par Joseph Kessel, considéré par de grands hommes de Lettres comme un roman central de la littérature française, « Belle du Seigneur » est un hymne éternel à la beauté féminine, objet de fascination et profond désespoir pour l’homme.

Ce roman d’Albert Cohen, poète, romancier et dramaturge suisse, a été publié chez Gallimard en 1968. « Belle du Seigneur » est le troisième volet d’une tétralogie que Albert Cohen a commencé en 1935. Les premiers volumes tous publié chez Gallimard sont « Solal » (1930), fil rouge de toute l'œuvre et « Mangeclous » (1938). Le dernier volume de cette tétralogie, « Les Valeureux », a été publié chez le même éditeur en 1969. À noter que de nos jours « Belle du Seigneur » reste la meilleure vente dans la « Collection Blanche » chez Gallimard. 
 

Édition originale rare éditée à 55 exemplaires.

L’un des cinquante-cinq exemplaires (n° 16) imprimé sur vélin pur fil Lafuma-Navarre, seul grand papier.

« En couronnant l'ouvrage de M. Albert Cohen, Belle du Seigneur, l'Académie a voulu montrer que l'imagination reste la qualité majeure d'un romancier. » (Jacque de Lacretelle).

On l'a un peu trop oublié de nos jours !

 
Vendu

Sold

Albert cohenBelle du seigneur

 


Nota Bene : voir infra, l'excellente critique de François Mitterand sur l'œuvre littéraire de Albert Cohen.


François Mitterand, fin lecteur, nous parle de Albert Cohen